8 Mois

Comment réaliser une bonne recette de site Internet ?

Pour cela, il vous faut :

  • 1 site développé
  • 2 mains pour recetter efficacement
  • 3 à 4 navigateurs avec différentes versions (IE, Chrome, Firefox, Safari)
  • 5 devices (Desktop, Tablette OS et Android, Mobile OS et Android)
  • 1 grosse pincée de volonté
  • 1 brigade pour vous aider

 

Tout d’abord, qu’est-ce que la recette ?

La recette est la phase du projet qui consiste, une fois que les développeurs ont livré le site finalisé, à vérifier que celui-ci correspond à ce qui a été convenu au début du projet :

 

Elle concerne plusieurs éléments :

  • la recette graphique: vérifier que le site correspond aux maquettes graphiques réalisées
  • la recette fonctionnelle : s’assurer que les fonctionnalités du site développées correspondent à celles définies dans les specs fonctionnelles
  • la recette back-office : contrôler que les fonctionnalités du back-office développées correspondent à celles définies dans les specs fonctionnelles
  • les tests tierces : si besoin, faire tester à d’autres intervenants des points spécifiques (accessibilité, sécurité, montées en charge etc..)

 

Cette phase est très importante car elle vous permettra de mettre en ligne un site qualitatif, correspondant au cahier des charges annoncé, et donc à vos attentes.

 

Mais alors, comment mettre en place une recette efficace ?

 

Etape 1 / Le temps de préparation

 

Une fois que les développements de votre site sont lancés, la 1ère étape consiste à planifier la recette future interne et client.

 

Recetter un site est une phase à part entière qui peut parfois prendre autant de temps que la phase de développement en elle-même : il est important de réserver assez de temps aussi bien en interne que pour le client.

 

Pour la réalisation du planning, il faut bien penser à scinder la recette en plusieurs phases : interne et client



Etape 2 / Suivre le cahier de recette

 

Le cahier de recette est un document qui vous accompagnera tout au long de votre recette fonctionnelle. Il permet de scénariser l’ensembles des actions fonctionnelles et techniques que vous trouverez sur votre site.



Etape 3/ La préparation

 

Afin d’être prêt pour le jour J, il est important de prévoir en amont tous les détails de cette recette :

 

Des commis dédiés

 

Afin de ne pas passer toutes vos journées sur la recette, il est utile de monter une brigade dédiée en demandant l’aide de vos collègues.

 

 

 Les ustensiles  

 

Prévoyez en amont les devices sur lesquels le site devra être testé (desktop, mobile, tablette).

Cette info est indiquée dans le cahier des charges du projet.

 

Préparez un outil de ticketing :

Cet outil “board” vous permet de créer des tickets et de les organiser selon différents statuts :

  • nouveaux tickets
  • tickets en cours
  • tickets bloqués
  • tickets à valider
  • tickets non validés
  • tickets validés

Vous pourrez alors avoir une vision de l’avancée de votre recette au quotidien.

 

Afin de ne pas vous emmêler les pinceaux, nous vous conseillons de mettre en place un board dédié à chaque recette (graphique / fonctionnelle / back) et de créer également des boards dédiés à la recette client (pour qu’ils partent d’une copie vierge)

 

Il existe différents outils de ticketing (Trello, Easyredmine, Jira, Redmine, etc.).

 

Mettez en place un outil graphique :

Comme les chefs de projet ne possèdent généralement pas les logiciels de design sur leur ordinateur (photoshop, indesign etc.), ils ont besoin de l’aide des directeurs artistiques pour réaliser la recette graphique.

 

Mais certains outils, comme Zeplin ou Extract, vous permettent de réaliser la recette graphique par vous-même.

 

Il suffit de demander à votre directeur artistique d’uploader toutes les créations réalisées sur cet outil : vous pourrez alors avoir accès à toutes les infos permettant de faire la recette graphique  :

  • type de typo
  • taille de typo
  • couleur de typo
  • espacement entre les éléments
  • etc.

 

 

La méthodologie

 

Il est important que le client réalise sa recette sur le même modèle que vous afin d'être le plus efficace.

Il faut pour cela réaliser une méthodologie de recette à partager à votre client et à votre équipe de développeurs.

 

Celle-ci doit contenir :

> les informations pratiques :

  • les intervenants et rôle de chacun
  • les différents navigateurs à tester
  • les différents accès (outils de ticket, site de préprod, cahier de recette )
  • le planning

> Les étapes à respecter : graphique / fonctionnelle / back et la façon de réaliser chaque recette

Exemple :

  • pour la phase graphique, chaque gabarit desktop un à un sur chaque navigateur, puis le mobile.
  • pour le fonctionnel, chaque mission une à une sur chaque navigateur, puis recommencer pour le mobile
  • etc

> Comment rédiger un ticket

> L’explication du fonctionnement de l’outil de ticket  



4/ Pendant la Cuisson

 

Vous êtes maintenant fin prêt à vous lancer dans la recette de votre site. Elle se déroule en plusieurs étapes.

 

 Ajouter des tickets

 

Vous allez donc tester les différents éléments du site selon l’ordre indiqué dans votre cahier de recette.

A chaque problème rencontré, il va falloir rédiger un ticket à destination des développeurs.

 

Voici comment rédiger un ticket :

  • Dans le titre du ticket, mentionner :
    • Pour la recette graphique: le numéro et le nom du gabarit, le device testé et une courte description
    • Pour la recette fonctionnelle : le numéro et le nom de la mission, le device testé et une courte description
  • Joindre un screenshot
  • Ajouter des informations relatives à l'environnement (browser, version, url pour desktop, OS et device pour mobile)
  • Mettre en avant le résultat obtenu VS le résultat attendu
  • Assigner le ticket au développeur   

 

 Prioriser les tickets

 

En réalisant la recette fonctionnelle du site, certains bugs rencontrés seront plus importants que d’autres et devront être priorisés. (Par exemple, lorsqu’ils ont des incidences sur de nombreuses autres missions)

 

 Faire attention à l’assaisonnement

 

Pendant la recette, lorsque le développeur a corrigé l’un de vos tickets, il est important de tester à nouveau la mission dans son intégralité et pas seulement le petit bug que vous aviez remonté.

En effet, il arrive qu’en corrigeant un élément, d’autres soient impactés et qu’on se retrouve avec des régressions qui n’étaient pas là avant

 

 Laissez reposer le site

 

Ca y’est, vous avez terminé votre recette interne et tous vos tickets ont été corrigés. Vous y êtes presque !

C’est désormais au tour du client de se lancer dans sa propre recette. Si vous avez été consciencieux, celle-ci devrait plutôt bien se passer..



4/ C’est prêt !

 

Une fois toutes ces étapes réalisées, votre site est prêt à être mis en production !

 

La mise en production, ou MEP pour les intimes, pourra faire l’objet d’une nouvelle brève car beaucoup de point sont à prendre en compte afin que celle-ci se passe au mieux !

Bon appétit !



Alice Laurin
Marianne Clavel
Morgan Launay
Un petit pictogramme vaut mieux qu’un long discours Brève suivante