1 Année

Les lectures d’été / #6 : le meilleur de notre bibliothèque

 

La saga des rois maudits de Maurice Druon

 

« De ce visage en feu, la voix effrayante proféra : "Pape Clément !... Chevalier Guillaume !... Roi Philippe !... Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races !…" »

 

Telle est la sombre malédiction que le maître des Templiers, depuis les flammes du bûcher, lance au visage du roi de France, Philippe Le Bel. Le récit commence en 1314 et livre les histoires de succession des rois de France, victimes d’une funeste prophétie.

 

Source d’inspiration directe de G.R.R. Martin pour l’écriture de Game Of Thrones, la saga des Rois Maudits retrace alors une Histoire de France, basée sur une légende à laquelle on a envie de croire. L’académicien Maurice Druon nous transporte d’intrigues en intrigues, entre morts subites et révolutions dynastiques, dans une époque extraordinaire et romanesque.

 

Captivante, haletante, passionnante … Cette oeuvre littéraire à l’écriture maîtrisée et au contenu recherché ne vous laissera pas de marbre. On parie que vous allez aimer !

 

Editions Plon

 

 

La Promesse de l’Aube de Romain Gary

« Il n'est pas bon d'être tellement aimé, si jeune, si tôt. Ca vous donne de mauvaises habitudes. On croit que c'est arrivé. On croit que ça existe ailleurs, que ça peut se retrouver. On compte la-dessus. On regarde, on espère, on attend. Avec l'Amour maternel, la vie vous fait à l'aube une promesse qu'elle ne tient jamais. On est ensuite obligé de manger froid jusqu'à la fin de ses jours. Après cela, chaque fois qu'une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son coeur, ce ne sont plus que des condoléances. On revient toujours gueuler sur la tombe de sa mère comme un chien abandonné. Jamais plus. Jamais plus. Jamais plus. Des bras adorables se referment autour de votre cou et des lèvres très douces vous parlent d'Amour, mais vous êtes au courant. Vous êtes passés à la source très tôt et vous avez tout bu. Lorsque la soif vous reprend, vous avez beau vous jeter de tous les côtés, il n'y a plus de puits, il n'y a que des mirages. Vous avez fait, dès la première lueur de l'aube, une étude très serrée de l'Amour et vous avez sur vous de la documentation. Partout où vous allez, vous portez en vous le poison des comparaisons et vous passez votre temps à attendre ce que vous avez déjà reçu. Je ne dis pas qu'il faille empêcher les mères d'aimer leurs petits. Je dis simplement qu'il vaut mieux que les mères aient encore quelqu'un d'autre à aimer. Si ma mère avait eu un amant, je n'aurais pas passé ma vie à mourir de soif auprès de chaque fontaine. »

 

On ressort les classiques avec le roman autobiographique de Romain Gary paru en 1960, mais qui s’avère être une oeuvre intemporelle. Pourquoi ne pas se laisser glisser dans ce récit d’enfance et de jeunesse ? Drôle parfois, triste quelquefois, touchant toujours, La Promesse de l’aube nous entraîne dans ce qui se révèle être peu à peu un véritable hymne à la vie.

 

Cette autobiographie est l’un des livres les plus passionnants sur le lien entre une mère et son fils. C’est aussi une très belle déclaration d’amour à la France, idéalisée par la mère de l’auteur, et qui a joué un rôle tout particulier dans la vie de Romain Gary.

 

Chez Gallimard.

 

 

 

 

La Horde du Contrevent de Alain Damasio

"Messeigneurs de la Frime, bonsoir ! Puisque nous nous connaissons, pour beaucoup, laissez-moi écourter la chamarre et assourdir les violons ! Sur ce gradin en face de vous, rasés de frais, la mèche en vrille et la chemise en vrac, est placée tout à trac – en guenille pour les meilleurs, pour les autres en haillons – la poussière du désert, ou pour mieux dire : sa coagulation… Ils sont l'orage marcheur ! Ils sont la foudre lente ! Ils sont de l'horizon les vingt-trois éclats de verre, les copeaux bleus et les tessons – j'annonce et vous présente, hirondelles et damoiseaux, nobles éologues et porte-drapeaux, la légende de cette terre : la Horde du Contrevent !"

 

Le livre d'Alain Damasio date de 2004 et si vous n'avez pas encore eu l'occasion de le lire, on vous envie. La découverte de cette folle épopée apporte un plaisir jubilatoire, celui de s'affranchir peu à peu des limites mentales qui définisse notre réalité, pour suivre Caracole, Golgoth et Callirhoé dans la leur. L'écriture à plusieurs voix, la syntaxe réinventée, le style même qui oscille entre fantasy et poésie... embarquez avec la Horde dans un voyage sans nul doute épique.

 

Edition La volte, éxiste aussi en poche. Après la lecture, réécoutez Bora (vocal) de Rone. 

 

 

 

La Tresse de Laetitia Colombani

 

« Smita sent son coeur se serrer. Elle a aimé cet homme, s'est habituée à sa présence rassurante auprès d'elle. Elle lui en veut de son manque de courage, de ce fatalisme amer dont il a recouvert leur vie. Elle aurait tant voulu partir avec lui. Elle a cessé de l'aimer à l'instant où il a refusé de se battre. »

 

Trois continents, trois femmes qui ne se connaissent pas et ne se rencontreront jamais, pourtant intimement liées par des évènements qui les dépassent et les changeront à jamais.

Smita, en Inde, rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable. Giulia, en Sicile, découvre que l’entreprise familiale dans laquelle elle travaille est ruinée. Sarah, au Canada, va être promue à la tête de son cabinet d’avocat quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

La Tresse de Laetitia Colombani, c’est l’histoire de ces trois femmes qui ont refusé de baisser les bras et qui se battent pour leur vie et celle de leurs proches. C’est un récit rempli d’humanité et d’espoir, à la narration rythmé par leurs expériences respectives.

À dévorer sans modération.

 

Aux éditions Grasset.

Communication : Vers plus de transparence et d'authenticité Brève suivante