4 Semaines

Et toi, il dure combien de temps ton contenu ?

Au hasard des réseaux sociaux professionnels, et en particulier Linkedin (dont nous vous parlions précédemment), vous avez peut-être déjà vu cette infographie : 

duree-de-vie-contenu-social

Une infographie simple, des chiffres ronds et une idée générale facile à comprendre : en fonction du réseau social sur lequel tu postes, ton contenu va durer plus ou moins longtemps. Cette notion de durée repose en grande partie sur la typologie de posts de chaque plateforme. Sur Twitter, c’est l’instantanéité qui prime tandis que les boards Pinterest sont amenés à être régulièrement consultés, même plusieurs mois après leur création. 
 

Facile non ? Sauf qu’en fait non. 

Lorsque j’ai lu à haute voix cette infographie, l’ensemble du pôle social media à commencé à me lancer des regards menaçants : 
duree-de-vie-contenu-social-2
Non, parce que cette infographie semble ne pas tenir compte d’un phénomène, lame de fond de l’internet : c’est la nature d’un contenu qui détermine sa durée de vie, pas la plateforme. 
 

Un exemple ? 

Vous êtes peut-être déjà tombés dans vos timelines sur des fausses informations, des rumeurs concernant les hommes politiques ou encore la fausse fiche de revenu d’une famille au RSA 
 duree-vie-contenu-social-3
Mainte fois vérifiés et démentis par des sites d’informations, ce type de contenus continue à être partagés. Soit pour illustrer leurs propos, soit parce qu’ils y croient vraiment, les auteurs de ce type de post se moquent de la durée de vie ou de la véracité d’un contenu. Ils veulent absolument avoir raison, quitte à partager des informations fausses, sorties de tout contexte ou bien souvent datées. 
C’est enfoncer une porte ouverte que dire qu’aujourd’hui l’objectif n’est plus d’être pertinent, il faut être populaire auprès de ses lecteurs.
Mais c’est toujours bon de s’en rappeler par quelques exemples de fausses informations très populaires
 
What’s App payant : Malgré les années, ma mère continue à m’envoyer ce sms.
 duree-de-vie-contenu-social-4
 
La fameuse protection des données personnelles par un post Facebook : 
 duree-de-vie-contenu-social-5
 
C’est donc bien les RT, les likes, le nombre de vues, qui mesurent le succès et déterminent la durée de vie.
 

Au final, la durée de vie d’un contenu est une conséquence…

Mais ne doit pas être un objectif en soi. 
Comme le montre les exemples précédents, un contenu peut avoir plusieurs vies, plusieurs détournements avec des succès variables en fonction des périodes.  
Difficile dès lors de déterminer à priori la durée d’un contenu en fonction d’une plateforme…
Cette infographie a cependant un mérite : reposer l’importance des mesures de succès d’une campagne. Désormais, les objectifs sont très souvent quantitatifs. La notion de durée du contenu, même si elle ne peut pas être un objectif en soi, repose la question de mesures plus qualitatives. 
Et au final, ton contenu, tu le mesures comment ? 

Thibaut Cherchari
APPLE VS FBI Brève suivante