2 Années

Comment réussir la refonte de son site internet

La refonte d’un site internet a de quoi intimider devant la complexité technique du sujet, le nombre d’étapes à franchir et la diversité des parties prenantes. Cet article a pour ambition de vous donner quelques conseils simples qui vous permettront de surmonter les embuches et mener à bien votre projet.

 

Étape 0 : les bonnes questions à se poser avant de refondre votre site internet.

Refondre son site internet n’est pas une fin en soi. Avant d’envisager de poser le premier pixel, il est important de définir les objectifs du projet et son intérêt pour votre marque.  Sans penser contenu et ergonomie, il s’agit de définir l’ambition du site, son rôle, qui sera le cap auquel les équipes de production pourront se référer afin d’arbitrer les problématiques rencontrées tout au long du projet. 
 
Un planneur stratégique peut vous accompagner dans ce travail préparatoire en vous posant plusieurs questions : Quel positionnement occupe votre marque dans son secteur ? Que propose-t-elle de différent ? Quelle place occupe votre site dans votre parcours client ? Que doit-il apporter aux internautes ?
 
  • Qui sont vos cibles ? 
  • Votre prise de parole sur votre site est-elle honnête et / ou légitime ?
  • Pouvez-vous la justifier ?
  • Quels sont vos objectifs de communication au sens large ?

 

 

Étape 1 : L’arborescence    

Rentrons dans le vif du sujet, l’arborescence d’un site permet d’avoir une vision globale de la distribution du contenu sur votre site et des parcours pour les atteindre. 
 
Ce travail d’architecture de l’information doit répondre en priorité aux besoins de vos utilisateurs. C’est ce que l’on appelle une conception user centric. Cette approche est bien souvent délaissée au profit d’une vision exclusivement corporate d’où la prolifération des rubriques :  « Qui sommes-nous » / « Nos actualités » / « Notre marque » / « Nos partenaires » etc..
 
Comment éviter cet écueil ?
Une des méthodes les plus éprouvées reste la co-création avec vos utilisateurs finaux. Des ateliers de type « tris des cartes » peuvent vous permettre de monter une arborescence efficiente très rapidement.   
 
Attention, votre arborescence peut être amenée à évoluer au long du projet. Ne la gravez pas dans le marbre.

 

Étape 2 :  L’ergonomie 

Si vous étiez sur terre ces 2 dernières années vous avez entendu parler d’UX design. À l’instar d’un architecte , l’ux designer s’assura de la bonne « utilisabilité » de votre site. Son travail consiste à faire la synthèse entre vos impératifs et ceux de vos internautes (les deux n’étant pas toujours solubles.) Pour cela il réalise des wireframes, sorte de maquette schématique de vos futures pages.
  
Comment savoir si l’ergonomie de votre site est bonne ? Testez et retestez vos prototypes. Seuls vos utilisateurs finaux ont la réponse à cette question.
 
 

Étape 3 : Le graphisme 

Pour commencer, il nous faut vous révéler un secret bien gardé : le graphisme est un métier ! ;)
Nous vous conseillons donc de décliner gentiment la proposition de votre petit cousin fan de Photoshop.
 
Que vous possédiez déjà une charte graphique  ou non, un bon directeur artistique travaillera main dans la main avec l’UX designer afin de vous proposer des maquettes reflétant l’identité de votre marque et respectant l’ergonomie définie. 
 
Tous les goûts sont dans la nature, il est donc parfois difficile de sortir d’un simple jugement « J’aime » / « j’aime pas. »
C’est ici que l’on reconnait un cadrage de projet réussi. En effet des objectifs de refonte clairs permettent de sortir des considérations esthétiques pour se concentrer sur l’efficacité du design.
 

Étape 4 : le développement

Vous entrez en zone de turbulence. Il s’agit ici de l’étape la plus obscure pour un non-initié. Quelle technologie développer ? Quel CMS choisir ? adaptive ou responsive ? On ne va pas se mentir, vous aurez besoin d’un chef de projet technique pour traduire vos besoins. L’avantage ici c’est qu’il n’y a plus de place à la subjectivité : ça marche ou ça ne marche pas.

Pour aller plus loin

Cette méthode que l’on qualifiera de classique est aujourd’hui en compétition avec la méthode « agile ». Elle fera l’objet d’un autre article. 
En attendant si vous souhaitez refondre votre site internet nous avons des solutions à vous proposer.
Comment choisir son agence digitale ? Brève suivante